le flow… et la balade en montagne

Hier, j ai fait une super balade en montagne et surtout j'étais très satisfaite et nourrie à la fin de la journée...
A quoi cela tient-il ? 
Aujourd'hui en bossant sur la formation que je dois donner, je faisais le lien avec cette expérience optimale et de grande satisfaction avec celle du flow de Csikszentmihalyi...
 
Juste pour vous situer : je pars en balade, sans grand objectif. Je commence à grimper. Je croise le chemin menant au refuge du saut (3h de marche en hiver)... Je grimpe, grimpe... sans raquette 🤔 ... Je suis prête à faire demi tour. Deux femmes, elles équipées , me dépassent🙄... Intérieurement, je me lance alors un défi : les suivre pour aller au moins jusqu'au plateau que j adore ... Et l expérience commence. Je mettrai en parallèle la théorie du flow avec ce que j ai vécu intérieurement ...
 
1/ Les compétences sont en adéquation avec la difficulté de l’activité – le défi proposé //aller au moins jusqu'au plateau du refuge du saut
2/ La concentration est intense sur l’action en cours dans le moment présent. // seule comptait ma marche, le fait de ne pas glisser. Donc effectivement concentration extrême... Intensité de l'effort obligeait à être aussi dans l'instant présent.
3/ Des objectifs clairs // grâce au chemin balisé, je sais où je vais et je sais ce que je veux.
4/ L’activité fournit une rétroaction immédiate. Ce qui permet d’adapter rapidement son comportement selon la réussite et les difficultés. // voir le chemin qui se parcourait en se retournant, échanger avec les randonneurs qui redescendaient et savoir que le plateau était bientôt accessible. Ainsi je retrouvais élan, confiance, courage et motivation !!
5/ Absence de distraction // portable éteint, seule . 😀
6/ Contrôle de l’action // je suis actrice dans le rythme de la marche en fonction de mes besoins divers.
7/ Perte de la conscience de soi (ou dilatation de l'ego). Ce qui rend l’individu capable d’oublier les aspects déplaisants de la vie (frustrations, préoccupations) // C'était clair pour moi !! Ce qui comptait c’était l état de communion avec la nature, le paysage, le bleu du ciel, le silence présent...
8/ La perception du temps est altérée. Les heures passent comme des minutes //  le temps n était effectivement plus important …
9/Sentiment de bien-être (expérience autotélique) puis d’extase lorsqu’une récompense tombe : celle d’avoir dépassé ses limites ou réussi une performance de haut niveau // super heureuse d’être arrivée enfin à ce plateau que j’adore ! en plus au moment où j ai voulu me poser et manger des clémentines, il y avait justement une pierre sans neige pour m’asseoir devant la rivière.. on aurait cru qu'elle m'attendait … se poser, regarder, écouter le bruit de l’eau, regarder le blanc de la neige … moment d extase, de grande satisfaction ...

Et vous, avez-vous déjà vécu une expérience optimale ? si oui laquelle ? seriez-vous prêt à essayer de détailler les 9 étapes ? 😀

Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez nous

Une question, un problème, un encouragement? laissez nous un message

Envoi en cours...

©[2015] idyze - Mentions Légales / CGV

Se connecter

ou    

Oubli de mot de passe ?