Intérêts de la classe inversée

Sous forme de carte mentale :

Capture d’écran 2016-02-22 à 18.34.38

La classe inversée permet de :

• Différencier l’instruction : Dans le modèle de la classe inversée, l’enseignement est différencié à plusieurs niveaux :

- En terme d’instruction directe, chaque élève suit la leçon à son propre rythme. Les élèves en difficulté peuvent revenir en arrière et regarder la vidéo autant de fois qu’ils le souhaitent, tandis que ceux qui assimilent plus facilement n’ont pas à écouter le professeur répéter un concept s’ils ont compris. Chaque élève peut ralentir ou accélérer la leçon selon ses propres besoins, ce qui est bien plus difficile à gérer dans une classe traditionnelle de 30 élèves.

- En classe, l’enseignant peut passer plus de temps avec les élèves en difficulté et stimuler davantage ceux qui avancent plus rapidement. Cette différentiation a aussi l’avantage de permettre un retour à l’enseignant sur les performances des élèves plus transparent, direct et fréquent : il sait quel élève est en difficulté et sur quel concept, ce qui lui permet de s’adapter.

• D’approfondir les apprentissages : Dans un modèle traditionnel, la partie de l’apprentissage réalisée en classe est une transmission des connaissances. Cette pratique laisse peu de temps pour développer et approfondir les compétences, des tâches de plus haut niveau cognitif généralement reléguées au travail hors la classe. La classe inversée, en externalisant le temps normalement dévolu au cours magistral en classe, donne plus de libertés pour mettre en place des activités souvent chronophages de synthèse ou de création.

• Se libérer du temps de classe pour utiliser des pédagogies actives : Les techniques d’apprentissage actif, de travail en groupe (apprentissage par les pairs et donc renforcement de la relation élèves-élèves), les approches d’apprentissage par problème demandent du temps en classe. Il est souvent difficile de concilier le temps nécessaire à la transmission des savoirs de base et celui où l’enseignant fait que ses élèves sont actifs. La classe inversée permet de résoudre ce dilemme en exportant la leçon en dehors du temps de classe.

• Rendre les élèves plus acteurs et producteurs de leur savoir : Au lieu d’être simples consommateurs du savoir transmis par l’enseignant, les élèves peuvent être rendus acteurs de leurs apprentissages. Ils visionnent les leçons à leur propre rythme. La progression du travail dépend de leur activité : ce sont les élèves qui permettent réellement l’inversion de la classe. La bonne marche de cette dernière dépend en effet de leur volonté d’être actifs en cours. C’est une des raisons pour lesquelles il est crucial de les préparer et leur nommer les nouvelles attentes face à ce nouveau dispositif pédagogique.

• D’améliorer l’apprentissage des élèves : Il existe de nombreux exemples où l’utilisation de la classe inversée s’est accompagnée d’une hausse significative des résultats scolaires, même si ce principe ne révolutionne pas tout ! Les résultats des élèves dépendent aussi de leur réinvestissement au moment des devoirs.

• Développer l’autonomie des élèves : Les élèves sont plus responsables de leur apprentissage : ils suivent les leçons à leur rythme, sont actifs en classe et peuvent être facilement encouragés à chercher des réponses à leurs questions autrement qu’en se référant à l’enseignant. L’élève peut mettre du temps pour trouver et acquérir son autonomie. Il est important de le soutenir vu que notre système favorise peu de tels contextes et de ne pas tirer des conclusions trop hâtives sur la pertinence de la classe inversée. Chacun doit trouver de nouvelles marques aussi bien les élèves que les enseignants.

• D’avoir une nouvelle ambiance : Plusieurs études montrent que les élèves se sentent moins stressés par rapport à une classe traditionnelle. De nombreux enseignants notent une très nette diminution des problèmes de discipline.

• Renforcer les relations élèves-enseignants : Dans la classe, le professeur est libéré d’une partie du cours magistral que les élèves ont déjà vu à la maison. Le temps d’interaction est donc utilisé pour travailler sur des activités d’application généralement dévolues aux devoirs hors la classe. L’enseignant peut alors naviguer entre les élèves en activité pour les aider : il est à leur côté au moment où ils en ont le plus besoin. Plusieurs enseignants estiment qu’ils multiplient par 4 le temps qu’ils passent en moyenne avec chaque élève. L’enseignant connaît ainsi mieux ses élèves, où ils en sont et ce qu’ils ont du mal à faire.

Contactez nous

Une question, un problème, un encouragement ? Laissez nous un message. En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter, dans le cadre de la relation qui découle de cette demande d'informations ou de mise en relation.

Envoi en cours...

©2019 mathenvideo.fr - CGU - Mentions Légales - Politique de confidentialité

Se connecter

ou    

Oubli de mot de passe ?